Chauffage électrique

Le plus fréquemment réservé pour des raison de coûts de fonctionnement au chauffage des maisons avec une très bonne isolation,...



Catégories :

Appareil de chauffage - Cheminée

Recherche sur Google Images :


Source image : www.sotuprin.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Les appareils électrique de chauffage Votre mag libre de droit... La simplicité du chauffage électrique est aussi à prendre en compte.... (source : fruitymag)
  • Les différents appareils électrique de chauffage.... La simplicité du chauffage électrique est aussi à prendre en compte. La pose d'un radiateur est en ... (source : a-annuaires)
  • Au Danemark, le chauffage électrique est interdit depuis 1985 !... Cependant, l'efficacité énergétique de l'appareil électrique à l'utilisation est particulièrement... (source : energie.wallonie)

Le plus fréquemment réservé pour des raison de coûts de fonctionnement au chauffage des maisons avec une très bonne isolation, et au chauffage des logements conçus pour la location (frais d'installation réduit pour les propriétaires, qui n'ont pas d'intérêt direct à diminuer les charges), il trouve aussi sa place dans les résidences secondaires, les mobil-homes, les caravanes et les camping-car du fait du faible temps d'utilisation de ces systèmes.

Depuis peu, le chauffage électrique trouve un certain succès en complément d'un chauffage existant, ou en amélioration d'habitat, pour compléter un insert bois ou un poêle, tendance pouvant etre vue comme due au Cocooning qui trouve dans certain produit de chauffage électrique une réactivité qu'on ne trouve pas nécessairement dans les autres modes de chauffage.

Le convecteur

Le convecteur est un appareil de chauffage utilisant essentiellement le principe de convection naturel pour réchauffer l'air ambiant. Cependant l'intérêt du rayonnement n'est pas à négliger, même si les convecteurs respectant les traditions ne sont pas optimisés pour cette fonction. Il en découle que même les modèles anciens sont plus efficaces s'ils sont dégagés de tous obstacles de type rideaux, meubles...

Un convecteur est constitué d'un caisson métallique avec une ouverture dans sa partie inférieure et une autre dans sa partie supérieure. Dans ce caisson une résistance électrique chauffe l'air froid entrant par le bas, lequel ressort par le haut (l'air chaud "monte"). Ce mouvement s'auto-entreticomme la résistance est chaude.

Les convecteurs sont caractérisés par une mauvaise diffusion de la chaleur dans la pièce, le mode de chauffage par convection entrainant obligatoirement une surchauffe des parties supérieurs des espaces pour maintenir la température de confort à hauteur d'homme. Ils induisent fréquemment aussi un air trop sec et des dépots de poussières accentuées.

Le ventilo-convecteur

C'est le même principe que le convecteur classique, auquel on a ajouté dans le caisson un ventilateur pour forcer le flux d'air. Dans certains dispositifs, le flux d'air est inversé, l'objectif de cette inversion est de chauffer en priorité la pièce au niveau du sol afin d'éviter la sensation de "pied froid". Dans les locaux professionnels, le principe est repris par les rideaux d'air qu'on trouve à l'entrée des magasins, ou encore par les aérothermes, qui sont de gros caissons de ventilation pourvus d'une résistance puissante, capable de chauffer un grand local.

Le principe est repris par les cassettes des dispositifs climatisation qu'on fixent en hauteur où elles prennent l'air le plus chaud, le refroidissent et , le soufflent vers le bas et le centre de la pièce où on a besoin de fraîcheur. et il faut faire un branchement bi-carré.

Le panneau rayonnant et émetteurs Infra Rouge

Le panneau rayonnant chauffe comme sont nom l'indique par émission de rayonnement infrarouge, c'est légèrement le principe du soleil ou du feu de camp, le rayonnement est absorbé par les corps, les murs les meubles, ce sont ces surfaces qui transforment le rayonnement en chaleur. Il existe plusieurs type de panneaux rayonnants selon les caractéristiques des émetteurs utilisés IRL infra rouge long (basse température), IRM infra rouge moyen, IRC Infra rouge court. Suivant les utilisations, on choisira le type d'infrarouge adapté. En logement et tertiaire on utilisera des IRL comme les planchers ou les plafonds rayonnants intégrant les émetteurs dans les structures ou des panneaux rayonnants lui-même qui chauffent par rayonnement et convection. En gros tertiaire et industrie on utilisera de l'IRM le plus souvent sous forme de cassettes rayonnantes. En industrie en chauffage de poste, en process, dans les très grands bâtiments (églises, gymnases, gares) ou tout simplement en extérieur on utilisera de l'IRC sous forme de projecteurs équipés de lampes halogènes spécifiques. Les appareils IRC équipent les fours à peintures, les machines conçues pour la fabrication des bouteilles en plastique et trouvent de nombreuses applications en séchage comme en cuisson. Une société autrichienne propose des radiateurs qui comme l'appelle le monde'www. lemonde. fr des radiateurs qui prennent du galon, ils sont décoratifs, ils surprennent, étonnent, s'exhibent. Ils sont à la fois pratiques des tableaux pense-bête, des miroirs, des reproductions d'art, des meubles design, des éléments de décoration. Leurs matières : du verre fumé, de la céramique, du miroir, un nouvel art de se chauffer.

L'accumulateur

L'appareil est constitué de résistances entourés de briques réfractaires positionnés dans un compartiment isolés thermiquement, ainsi qu'un dispositif de ventilation. Les résistances chauffent la nuit et accumulent les calories dans les briques, quand l'électricité est moins chère. Le jour la ventilation provoque un courant d'air qui se réchauffe au contact des briques, l'appareil restitue la chaleur accumulée.

Le radiateur électrique

C'est plus une catégorisation de la part du fournisseur d'électricité (EDF) qu'un réel principe de chauffage. Le radiateur électrique doit répondre à certains critères. Ainsi, la température de façade devra être assez basse, il aura une certaine inertie et la régulation sera optimale.

L'appareil de salle de bain

L'appareil de salle de bain a ceci de différent avec les autres appareils qu'il a été conçu de façon à pouvoir fonctionner couvert. En effet, généralement le simple fait de couvrir un appareil active une sécurité coupant le chauffage, ceci afin d'éviter tout risque d'incendie et de détérioration de l'appareil. Avec les chauffages spécifiques de salle de bain, des emplacements sont prévus pour déposer linges et serviettes qui seront séchés et chauffés par l'appareil sans risque apportant ainsi un surplus de confort, en sortie de douche ou de bain, avec des serviettes et sorties de bain, sèches et chauffées.

On peut distinguer les appareils statiques des appareils dynamiques qui possèdent en plus une fonction soufflerie donnant la possibilité une mise en température rapide de la salle de bain. Cette soufflerie, le plus souvent positionnée dans la partie basse du système, ne doit par contre pas être couverte de linge sous-peine de surchauffe ou d'arrêt automatique de fonctionnement par sécurité.

Le chauffage par le sol par câbles chauffants

On noie dans le sol des résistances, ainsi qu'une ou plusieurs sondes de température, le tout branché sur un boîtier de régulation. La température du sol ne doit pas excéder 28 °C afin d'éviter le phénomène de jambes lourdes.

Les chaudiéres électrique

Ce n'est ni plus ni moins que l'application électrique des chaudières à circulation d'eau chaude. Elles présentent tout de même un intérêt en cas de couplage bi-énergie. Cette application présente l'avantage d'etre réversible et permet un changement d'énergie à moyen terme, pour aller vers une énergié renouvelable et faiblement émettrice en CO² de type Bois ou solaire. Les planchers radiants eux interdisent tout changement à faible coût du fait de l'inexistence d'un réseau hydraulique.

La régulation

La régulation est le cerveau de votre appareil de chauffage électrique et le cheval de bataille des fabricants qui rivalisent d'ingéniosité pour proposer des systémes de régulation thermique toujours plus précis, plus économes et plus pratiques à utiliser.

Le principe de base consiste à mesurer la température de la pièce à chauffer ainsi qu'à déclencher ou arréter le chauffage en fonction d'un seuil réglé par l'utilisateur.

Ce principe de régulation embarquée sert à gérer la température selon la pièce.

Les centrales électroniques

Les centrales électroniques vont permettre de réguler la température par zone et par horaire. Elles permettent d'attribuer à chaque appareil une zone précise (chambres, salle de bain, séjour et cuisine, etc... ) et de pouvoir déclencher ou stopper le chauffage suivant les heures de la journée, ainsi on peut avoir une chambre qui commence à se réchauffer vers 6h00, d'enclencher le chauffage de la salle de bain (23 °C) et des zones de vie (20 °C), à 8h00 lorsque n'importe qui est parti, on stabilise la totalité de la maison à 16 °C, on redémarrera le chauffage pour l'arrivée des habitants, en gardant cependant les chambres plus fraîche (18 °C), et sans chauffer inutilement la salle de bain.

Les délesteurs

Les délesteurs permettent de chauffer une maison avec l'électricité tout en ayant une puissance disponible raisonnable, donnant la possibilité ainsi gagner sur le coût de l'abonnement. Le délesteur alimente ou non les chauffages des différentes zones de la maison selon la puissance disponible et la priorité assigné à chaque circuit.

La pompe à chaleur

Le couple chaudiére électrique / panneau solaire

La chaudiére sert à profiter de l'apport d'énergie des panneaux solaires et de compléter grace à l'energie électrique.

Les fabricants

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Chauffage_%C3%A9lectrique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu