Cheminée au bioéthanol

La Cheminée au bioéthanol, aussi appelée chauffage au bio-éthanol, ou foyer à l'éthanol, est un appareil de chauffage consommant du bioéthanol.



Catégories :

Cheminée

Recherche sur Google Images :


Source image : www.plexiglass.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Description : La cheminée au bioéthanol est un élément principalement décoratif. Trouver des revendeurs et installateurs de cheminée à l'éthanol sans... (source : annuaire-decoration)


La Cheminée au bioéthanol, aussi appelée chauffage au bio-éthanol, ou foyer à l'éthanol (par la Commission de sécurité des consommateurs), est un appareil de chauffage consommant du bioéthanol. Il s'agit à la fois d'un objet décoratif et d'un chauffage d'appoint dont les éléments essentiels sont un bruleur de bio-éthanol et un réservoir pouvant en contenir de 2, 5 à 5 litres. L'appareil ne produit pas de fumée, et n'a par conséquent pas besoin de conduit d'évacuation, c'est pourquoi le nom de cheminée lui est contesté par certains organismes (Commission de sécurité des consommateurs, Que choisir).

Histoire

Les premiers chauffages à l'éthanol ont été utilisées en Allemagne en 1990. Les premières cheminées sont commercialisées en Allemagne en 2003. En 2005, un fabriquant [Qui ?] de Toulouse créa une marque ainsi qu'une gamme de cheminées en France. Le produit séduit les consommateurs et le produit devient particulièrement populaire. [évasif]

Les organismes tels que l'AFNOR, et le Laboratoire national de métrologie et d'essais travaillent pour qu'une norme cadre ce nouveau marché, la norme NF427[1].

Polémique

Son combustible étant du bioéthanol fabriqué à partir de betterave ou de canne à sucre, la cheminée au bioéthanol est quelquefois présentée dans le commerce comme une cheminée écologique, quoiqu'il existe des controverses au sujet des bilans écologique et énergétique du bioéthanol [2].

En 2008, la cheminée au bioéthanol a bénéficié d'un engouement associé à une baisse des prix, mais la Commission de sécurité des consommateurs (CSC) [3] a rapporté que certaines cheminées pouvaient présenter divers risques tels que des brûlures ou l'intoxication au monoxyde de carbone[4][5][6].

Fiche technique

Références

  1. Vue synthétique de la norme NF427, en cours de finalisation sur le site des NF : marque-nf. com
  2. Description du fonctionnement et de l'impact écologique sur www. econo-ecolo. org
  3. La Commission de sécurité des consommateurs (CSC) est une autorité administrative indépendante, instituée par la loi française n° 83-660 du 21 juillet 1983, relative à la sécurité des consommateurs. Source : page «Statut et missions, sur securiteconso. org, site de la CSC.
  4. (fr) «Cheminées à éthanol On joue avec le feu», article Que Choisir publié dans le numéro n°466 de Janvier 2009.
  5. Article résumé «Foyers à éthanol (décembre 2008), sur le site Web de la CSC.
  6. Avis relatif à la sécurité des foyers à éthanol (avis détaillé, 11 décembre 2008), sur le site Web de la CSC.

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://www.corbelet.com/fausse_cheminee.php#Foyer_au_bio.C3.A9thanol.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu