Entretien des chaudières

L'entretien consiste à vérifier, régler et nettoyer les principaux organes de fonctionnement des chaudières, des chauffe-eau et chauffe-bains.



Catégories :

Appareil de chauffage - Cheminée - Économie d'énergie

Recherche sur Google Images :


Source image : www.fl-formation-gaz-fioul-plomberie-solaire.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Après l'hiver, l'entretien des chaudières est de mise.... des organes de régulation, des systèmes de sécurité de l'appareil... ), le nettoyage du corps... (source : espacegenieclimatique)
  • Après l'hiver, l'entretien des chaudières est important, car une chaudière mal... des organes de régulation, des systèmes de sécurité de l'appareil.... (source : bonartisan)
  • Après l'hiver, l'entretien des chaudières est de mise. Cette opération est importante, car une chaudière mal entretenue peut provoquer de graves accidents, .... (source : books.google)

L'entretien consiste à vérifier, régler et nettoyer les principaux organes de fonctionnement des chaudières (bois, charbon, gaz, fioul), des chauffe-eau et chauffe-bains.

En France, l'entretien annuel de son installation de chauffage et de production d'eau chaude est rendu obligatoire par le règlement sanitaire départemental paru le 9 août 1978. Cet entretien s'effectue sous sa responsabilité ainsi qu'à son initiative.

C'est par conséquent aux propriétaires occupants ainsi qu'aux locataires de s'en assurer pour les logements individuels. En ce qui concerne les équipements collectifs, cette obligation incombe aux propriétaires ainsi qu'aux syndics de copropriété.

Pourquoi

  1. de la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné)  ;
  2. de l'absence de ventilation dans la pièce où est installé l'appareil (pièces calfeutrées, sorties d'air bouchées)  ;
  3. du défaut d'entretien des appareils de chauffage et de production d'eau chaude mais aussi les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d'appoint ;
  4. de la vétusté des appareils ;
  5. de la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d'appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes…).

Chacun de ces facteurs de risque (hormis le dernier) doit habituellement être décelé lors de l'entretien annuel qui ne peut être effectué que par des professionnels qualifiés et habilités à le faire.

Les professionnels

En France, on trouve énormément d'entreprises artisanales, des réseaux d'entreprises indépendantes (le réseau Axenergie), des enseignes filiales de grands groupes industriels (Veolia, Gaz de France, EDF, ... ) ou encore des sociétés de SAV intégrées aux constructeurs de chaudières (SAV Vaillant group, SAV ELM leblanc, ... ).

Dans tout les cas, il faut faire appel à un professionnel, qualifié à cet effet par l'Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment (QUALIBAT), pour qu'il procède à la visite d'entretien (VE). Elle peut se faire dans le cadre d'un contrat d'entretien, ou d'une simple visite.

Il existe différentes certification pour ces entreprises (QUALISAV, PMG, QUALICERT, AFAQ/AFNOR) et un syndicat professionnel nommé le SYNASAV.

L'entretien

La visite d'entretien obligatoire doit prévoir au minimum :

  1. le nettoyage des équipements (chaudière et conduit de fumée)
  2. la vérification des systèmes de régulation et de sécurité
  3. le démontage, le nettoyage complet et le réglage du brûleur
  4. le contrôle de la combustion

Chaque intervention du professionnel fait l'objet d'un bulletin de visite signé par les deux parties et comportant la liste des opérations effectuées mais aussi les résultats de certaines mesures. L'original doit vous être remis.

En fonction du chauffagiste, des caractéristiques de son équipement et de la formule choisi, la visite peut contenir d'autres prestations.


Les contrats d'entretien

Le ministère de l'Intérieur que l'Ademe suggèrent que la solution la plus simple est de souscrire un contrat d'entretien, lequel "garantit une visite annuelle de prévention (réglage, nettoyage et remplacement des pièces défectueuses) et un dépannage gratuit sur simple appel". Le coût de ce type de contrat annuel, qui n'est pas obligatoire, commence à à peu près 100 euros/an, selon le type de chaudière et les prestations demandées.

Les norme AFAQ NF X50 010 pour les contrats d'entretien d'appareil fonctionnant au gaz et AFAQ NF X50 011 pour les contrats d'entretien d'appareil fonctionnant au fioul, paru en 2007, définissent les caractéristiques et les conditions que doivent remplir les contrats d'abonnement pour l'entretien des installations.

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Entretien_des_chaudi%C3%A8res.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 17/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu